top of page
Visuel FFF 1 (paysage).JPG

Fani, Filip et les Fantômes

Un atelier de « danse spontanée » prend forme dans une petite ville en pleine déroute économique et sociale. Les personnages se retrouvent dans cet îlot de liberté et se lancent à corps perdus dans des danses qui les exaltent, les empêchent de sombrer dans la désespérance, mieux, les animent d’espoir.

Les personnages sont candides, intenses, bavards, absurdes et extrêmement émotifs. Conscients de la fin tragique de l’existence, ils retrouvent un sens à leur vie et une joie folle grâce à l’atelier de danse, pourtant sans cesse fragilisé. Les danses et la musique sont célébrés, les corps sont exaltés. La pop culture rencontre les danses traditionnelles, créant une étrangeté particulièrement savoureuse.

Fani, Flip et les Fantômes est l’épisode pilote d’une série théâtrale qui comportera cinq épisodes. Il dévoile les différents arcs narratifs qui caractériseront la série. Fidèle à son obsession de sonder l’âme humaine et son fonctionnement dans un monde troublant et dissonant, le Collectif La Station propose une comédie expérimentale pleine de dérision, de désordre, de tragique et d’amour, qui place la danse au centre, comme un élan de survie, de résistance. 

Au Théâtre Les Tanneurs du 11 au 15.03.2025

MA – VE 19H15, MER & SA 18H15

14+

JEU Cédric Coomans, Emilienne Flagothier

CONCEPTION, MISE EN SCÈNE, SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES Daniel Schmitz et l’ensemble de l’équipe

ÉCRITURE Sarah Hebborn, Daniel Schmitz

CHORÉGRAPHIE Tara d’Arquian

AIDE À L’ÉCRITURE ET À LA DRAMATURGIE Éléna Doratiotto

 

UNE PRODUCTION DU Collectif La Station, EN COPRODUCTION AVEC Tristero | AVEC LE SOUTIEN DE Quai 41, L’Escaut Architecture, Lookin’ Out, Théâtre Les Tanneurs ET Résidences Franco Fils Cahors.

 

© Daniel Schmitz

bottom of page